scan manga Kekkon Yubiwa Monogatari fr

Scan Kekkon Yubiwa Monogatari

Salut à vous !

Je continue toujours ma lancée pour parler mangas, alors sans tarder voici le scan manga de Kekkon Yubiwa Monogatari intitulé aussi Tales of Wedding Rings, un manga shonen de Maybe licencié par Kana.

Les éditions Kana nous ont fait connaître, depuis 2013, le binôme Maybe à travers leur œuvre en 10 tomes, Dusk Maiden of Amnesia. En début 2017, l’éditeur récidivait en publiant l’une des dernières œuvres en date des deux mangakas. Tales of Wedding Rings, Kekkon Yubiwa Monogatari en langue originale, est un seinen du Big Gangan qui compte actuellement six opus au Japon et se trouve toujours en cours. Fait surprenant, Maybe quitte le répertoire du paranormal sur fond de comédie lycéenne pour se plonger dans le genre de la fantasy… Pour autant, le premier volume montre bien que le binôme n’abandonne par le style qui lui est propre, un style baignant dans la romance et le fan-service.

On le voit, ce titre débute sur les chapeaux de roue, mêlant romance, aventure, et fantasy. Le début s’avère réellement emballant, du fait de personnages certes stéréotypés mais bien campés et plutôt attachants. Malgré des situations qu’on peut avoir l’impression d’avoir vues à de nombreuses reprises, le déplacement de la romance scolaire dans un cadre merveilleux, à base de chevaliers et de princesses, se révèle, paradoxalement, plutôt rafraichissant.

Mais la trame réelle de l’intrigue révèle rapidement sa vraie nature à la fin du volume et dévoile le titre pour ce qu’il est : un shonen harem, au sens strict du terme. Si l’on désigne ainsi généralement les séries dans lesquelles un héros masculin se trouve entouré par une cohorte de jeunes filles avec lesquelles il va successivement flirter, ici le harem est à entendre au sens propre et non figuré.

Graphiquement, Maybe propose donc son style raffiné et peu avare en formes chaleureuses. Le reste du travail visuel s’avère plus délicat pour le binôme qui doit veiller à retranscrire graphiquement un univers qui a un certain cachet, chose plutôt réussie par les environnements typiquement médiévaux qui donnent sans mal la sensation d’un monde de fantasy classique. Peu d’action dans le premier tome mais si la suite mise davantage sur les combats, on attend de voir comment les mangaka s’en sortiront de ce côté.

Quant à l’édition, Kana propose un travail de très bonne facture : couverture sur papier couché mât, quelques pages couleurs qui permettent d’admirer le dessin pulpeux mais maitrisé de Maybe, et une traduction de bonne facture signée Tomei Ningen. En somme, l’édition de Tales of Wedding Rings s’avère calquée sur celle de Dusk Maiden of Amnesia, un hommage idéal aux deux auteurs. (Critique Manga-News)

Voici le synopsis du manga :

Lorsque Sato est enfin prêt à déclarer sa flamme à son amie d’enfance -Hime- celle-ci lui annonce qu’elle déménage. Sato, voulant tout lui avouer, va découvrir qu’elle est la princesse d’un autre monde et qu’ elle est sur le point de se marier pour sauver son royaume de forces maléfiques. N’écoutant que son courage, Sato tente de lutter contre un monstre surgi de nulle part. Hime lui passe la bague au doigt pour que l’anneau lui confère une force magique. Or, pour sauver le royaume, il faut devenir plus puissant et obtenir 4 autres anneaux… et donc 4 autres femmes.

Pour télécharger/acheter les chapitres/tomes du manga, c’est par ici :

télécharger les chapitres

Bonne lecture, merci à l’auteur/éditeur et à très vite pour plus de mangas.

Sasuke

Depuis 2011, Boss et Webmaster du site japan-mangas.com et la team Jeux-Mangas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TO DOWNLOAD, COPY AND PASTE THE FOLLOWING LINE INTO YOUR IRC CLIENT:



(CLICK ANYWHERE OUTSIDE THIS BOX TO CLOSE THE OVERLAY)