Kyou Koi wo Hajimemasu manga scan gratuit en vf

Scan Kyou, Koi wo Hajimemasu

Yo !

Voici cette fois le scan manga de Kyou, Koi wo Hajimemasu intitulé aussi Tsubaki Love, manga shojo licencié par Panini Manga.
Voilà venu en France la nouvelle série de Kanan Minami, déjà connue pour l’Amour à tout prix, Rhapsody in heaven ou plus récemment Honey x Honey. Connue, pas forcément en bien d’ailleurs puisque toutes ses histoires tombent très rapidement dans le grand n’importe quoi, bafouant le nom du shojo et pire encore du mature shojo, qui est souvent massacré dans ses mangas. On y voit en effet souvent des jeunes filles soumises à un camarade arrogant mais finalement tendre, avec des scènes de sexe « pour la plupart des tentatives de viol » à tout va. Cependant, Tsubaki Love est déjà une « longue » série pour l’auteur qui n’avait jusque-là jamais dépassé les huit volumes. Avec onze en cours, ce titre s’impose alors comme plus lent, sans doute pour nous laisser verser dans le sentimentalisme ridicule avec moins de précipitation… ou pas. Mais revenons-en à l’histoire ! Tsubaki est une jeune fille qui a échoué la plupart de ses concours d’entrée au lycée, mais maintenant qu’arrive enfin le jour de la cérémonie de son passage dans le cycle supérieur, voilà que la demoiselle s’imagine déjà rayonnante, amoureuse et heureuse avec un petit ami idéal. Comme toute adolescente un peu cruche et naïve, elle croit réellement que le lycée va changer sa vie. Jusqu’à ce qu’elle y rencontre un garçon également nommé Tsubaki, qui va après une altercation au sujet de ses cheveux lui faire vivre un enfer. Chantage, tentative de se faire payer « en nature », rien n’y échappe.

Précisons donc le schéma : premier jour, première bourde. Contre le play boy ultime de l’établissement, manque de chance. Celui-ci souhaite se servir du corps de la jeune fille pour réparer le préjudice commis, mais celle-ci le repousse. Ce qui entraine alors un désir de possession et de manipulation chez le jeune homme, peu habitué sans doute aux filles qui ont plus qu’un gramme de résistance dans le cerveau et qui ne lui tombent pas dans les bras. Quoique Tsubaki n’est pas bien longue, puisque quelques jours et le cadeau d’une simple robe lui suffiront, en oubliant la tentative de séduction charnelle et le déshabillage entamé. Parce que l’amour ne tient pas à grand-chose chez l’auteur, on doute qu’elle sache réellement ce que ce sentiment implique et comment il peut naitre de façon logique et tout simplement réaliste. Bref, un héros crâneur, beau comme un dieu, manipulateur et joueur mais au final sensible, avec sans doute un passé un peu torturé. Ajoutons à cela une héroïne qui a un semblant de caractère, du moins une vague tentative pour s’en inventer un, une passion ridicule pour les cheveux et une pureté qui relève à cet âge de l’ignorance stupide. Enfin, des situations rocambolesques, des figurantes qui ne servent à rien à part à être méchantes puis gentilles, des figurants qui sont du même parti… On a un peu peur de voir ce qu’il va se passer en onze tomes sachant qu’un seul aura suffi à Tsubaki pour tomber amoureuse. Pitoyable. On comprend presque pourquoi la jeune fille se fait persécuter au début tant elle est énervante, mais dans le récit de la mangaka cela n’a d’autre justification que de faire craquer notre héroïne soit disant forte et déterminée pour la faire supplier son beau-gosse de bourreau.

Une psychologie à ras les pâquerettes, des valeurs qu’on ne cautionne pas dans le shojo quand elles ne sont pas traitées avec prudence et agilité, des personnages translucides et une lecture ardue qui se fera parfois en plusieurs fois pour ne pas craquer… Un premier tome relativement décevant, et la seule qualité qu’on puisse lui trouver serait sur le fait qu’aucun attouchement sexuel n’a réellement eu lieu dans ce tout début de série ! Une progression non négligeable par rapport à d’autres de ses séries… Reste qu’on sent à des kilomètres la suite de l’histoire, et que les préfaces de l’auteur ne nous rassurent en rien. Quoiqu’on pourrait y voir un peu d’humour en lisant que cette série change de l’ordinaire en faisant une héroïne soumise. Ah oui parce qu’aucune autre ne l’était ? Ces simples mots suffisent à nous faire peur, très peu. Après, les graphismes purement shojos rattrapent un peu l’ensemble pour les moins difficiles, rendant le tout acceptable pour celles qui se complaisent dans les seules histoires d’amour sans chercher plus loin. Espérons toutefois que le niveau baissera encore, du niveau d’Honey x Honey par exemple, afin de pouvoir rigoler à chaque nouvelle invention de l’auteur. A éviter, sans aucun doute, rien ne s’imposant réellement comme une qualité. Et si l’on y trouve de nombreux défauts, admettons que cela puisse plaire à certaines. Tant mieux pour elle, mais que les autres passent leur chemin ! (Critique de manga-news)
Voici le synopsis du manga :

Tsubaki est une jeune fille qui fera prochainement son entrée au lycée. Cette dernière adore tellement coiffer qu’elle aide chaque matin sa petite soeur à lui faire une coupe de cheveux très stylée et différente pour la rendre plus cool et belle.
Toutefois, elle ne fait jamais rien pour elle, se néglige et reste classique car elle avait honte de montrer sa beauté et sa splendeur. Croyant qu’elle était la meilleure élève du lycée, le discours de la cérémonie d’ouverture fut rapporté par un autre beau jeune homme.
En effet, sera donc son voisin de classe. Cet élève de nom de Kyota est fort désagréable, sûr de lui mais terriblement charmant et populaire. Après l’avoir rabaissé devant tous ses camarades de classe, Tsubaki s’énerve et lui coupe les cheveux. Pour la réparation, Kyota ne voit qu’une seule solution : lui rembourser en nature. Seulement la jeune fille qui n’avait pas compris lui fait une autre coupe de cheveux en les rendant encore plus courts…

Pour télécharger/acheter les chapitres/tomes du manga, c’est par ici :

télécharger les chapitres

Bonne lecture, merci à l’auteur/éditeur et à très vite pour plus de mangas.

Sasuke

Depuis 2011, Boss et Webmaster du site japan-mangas.com et la team Jeux-Mangas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TO DOWNLOAD, COPY AND PASTE THE FOLLOWING LINE INTO YOUR IRC CLIENT:



(CLICK ANYWHERE OUTSIDE THIS BOX TO CLOSE THE OVERLAY)