tokyo ghoul scan fr

Scan Tokyo Ghoul

Salut à tous !

Voici le scan manga de Tokyo ghoul, un manga seinen licencié par Glénat.

Marre des zombies ? Ça tombe bien, les éditions Glénat ont pensé à vous, en nous amenant en France une série s’intéressant à un autre type de mort-vivant, les goules, dévoreurs d’humains se fondant parmi ceux-ci. La série en question, Tokyo Ghoul, et les première œuvre de son auteur Sui Ishida, et paraît toujours dans les pages du célèbre Young Jump, magazine seinen généralement orienté young, mais pas que, puisqu’on y a trouvé aussi bien du titre très mâture comme L’affaire Sugaya ou Sidooh, que des Seinen plutôt dédiés aux ados tels Liar Game ou le manga dont il est question aujourd’hui.Tokyo Ghoul prend place dans la capitale japonaise, où le jeune étudiant Ken Kaneki, 18 ans, mène une vie tout à fait classique aux côtés de son ami d’enfance Hide. Ensemble, les deux garçons suivent leurs cours, matent les filles… D’ailleurs, Ken en a repéré une très jolie dans un café où ils ont l’habitude d’aller. Un petit coup de foudre, mais le garçon, depuis toujours renfermé et préférant se réfugier dans ses lectures, n’ose pas vraiment l’aborder, au contraire de son meilleur ami, beaucoup plus extraverti. Mais de fil en aiguille, voici que le destin pousse Ken vers celle qu’il aime, celle-ci ayant la même passion que lui pour la lecture.
Bref, tout semble se passer tout à fait normalement dans cette ville. Pourtant, il y a un problème : les goules. Ces monstres cannibales peuplent les nuits tokyoïtes, se fondent parmi les humains pour mieux les dévorer une fois que ces derniers sont à leur portée. Des cadavres sont constamment retrouvés, et si Ken flippe un peu, il ne se sent pas spécialement concerné. Pourtant, sa vie va bientôt être changée à jamais par sa rencontre avec l’une d’elles. Mortellement blessé, il est sauvé de justesse par la greffe des organes de son agresseur, dont l’identité de goule était ignorée.
Quelques semaines après son opération, Ken peut sortir. Il tente de reprendre une vie normale, mais il se sent très vite différent. Son sens de l’odorat est désormais décuplé, et la majorité des odeurs lui donnent envie de vomir, en particulier celle de tous les plats qu’il adorait encore il y a quelques semaines. Pire, il se sent de plus en plus attiré par les émanations que dégagent ses congénères humains… La vérité ne tarde pas à apparaître sous ses yeux : son opération l’a transformé, et Ken est devenu un hybride, mi-humain, mi-goule…
Le premier tome se limite à une introduction assez mouvementée, où l’enfer de Ken en fait que commencer, s’agrandissant petit à petit. Car désormais, il n’est plus totalement humain, et ses relations avec ses congénères ne seront plus les mêmes. Car son physique change un peu dès que ses pulsions de goule font surface, et maintenant qu’il a des envies de goules il croquerait bien quelques humains, mais afin de ne pas perdre totalement l’humanité qui lui reste il se retient envers et contre tout, quitte à souffrir de martyre puisqu’il ne peut plus rien manger d’autre sans avoir de nausées. Pire, c’est son meilleur ami Hide qu’il met aussi en danger. Celui qui a toujours été là pour lui, mais qu’il est bien décidé à ne pas croquer et à protéger des autres goules. La souffrance est là, l’auteur s’applique à la mettre constamment en avant via les tortures intérieures et physiques que s’inflige Ken, partagé entre l’humain et la goule… à tel point qu’il se demande s’il a encore sa place quelque part, lui qui n’est plus totalement humain et pas totalement goule. Les dernières pages du tome pourraient alors lui ouvrir une sorte d’issue de secours, lui faisant prendre conscience de son unicité tout en l’invitant à découvrir plus en profondeur l’univers des goules, visiblement loin de se limiter à de simples mangeurs de chair humaine…
Nous promettant une immersion aux côtés d’un humain qui ne l’est plus totalement, Tokyo Ghoul séduit en ceci qu’il nous offre une vision un peu différente, un point de vue qui n’est plus uniquement humain, et qui s’étire aussi à celui des goules, auxquelles Ken va peu à peu être obligé de se mêler, même s’il aurait préféré que rien de tout ceci ne lui arrive.
Notre héros découvre alors que des goules, il en côtoyait déjà, mais qu’elles étaient bien cachées parmi les humains et ne se révèlent que la nuit. Le jeune homme fait déjà des rencontres décisives et délicates, qui le mettent face à certaines vérités vérités approfondissant ces créatures de la nuit, comme le système de partage des territoires, pour l’instant juste évoqué. Et également, le jeune verra déjà que des goules, il en existe différentes sortes. Il y a les sadiques ne voyant les humains que comme du bétail et n’aimant rien de plus que de voir leurs proies humaines apeurées avant de se faire bouffer. Mais à côté, il y en a aussi qui sont un peu plus raisonnées, et peuvent comprendre la situation dans laquelle se trouve Ken, voire… (Critique de manga-news)

Voici le synopsis du manga :

À Tokyo, sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains pour mieux s’en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu au jour où il se fait attaquer par l une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur… Remis de son opération, il réalise peu à peu qu il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C est le début d une descente aux enfers pour Kaneki, devenu malgré lui un hybride mi-humain, mi-goule.

Tokyo Ghoul a pris la suite de Gantz pour devenir le titre phare du magazine Young Jump de Shueisha. Sui Ishida, qui signe là sa première uvre, instille le malaise par une description minutieuse des nouvelles sensations qui assaillent le héros et les transcendent par des scènes d action explosives et magnifiques. Prenant à contre-pied les récentes productions sur les zombies, Tokyo Ghoul nous présente une vision inversée du combat de l humanité contre ses prédateurs.

Pour télécharger/acheter les chapitres/tomes du manga, c’est par ici :

télécharger les chapitres

Bonne lecture, merci à l’auteur/éditeur et à très vite pour plus de mangas.

Sasuke

Depuis 2011, Boss et Webmaster du site japan-mangas.com et la team Jeux-Mangas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TO DOWNLOAD, COPY AND PASTE THE FOLLOWING LINE INTO YOUR IRC CLIENT:



(CLICK ANYWHERE OUTSIDE THIS BOX TO CLOSE THE OVERLAY)